• Accueil
  • Blog
  • Train russe - Baïkal : des rails sur la glace !

Train russe - Baïkal : des rails sur la glace !

mardi 8 juin 2021 | L’épopée baïkalienne du Transsibérien

La traversée du Baïkal fut le plus grand défi posé aux ingénieurs du Transsibérien. Pour le relever, ils n’hésitèrent pas à faire monter le train dans un brise-glace et à construire des rails à même le lac gelé.

Tester le transsibérien en plein cœur de Paris ? C’est que qu’ont pu faire en 1900, les visiteurs de l’Exposition Universelle. Installés à bord d’un wagon-couchette, ils ont pu apercevoir par la fenêtre, le défilé des villes-étapes de ce fascinant voyage.

La grande route de Sibérie

Ce miracle était rendu possible grâce à « La Grande Route de Sibérie », un tableau créé par le remarquable artiste russe Pavel Pyasetsky. Cette toile panoramique de 942 mètres (!) déroulée derrière les fenêtres du « train » donnait aux « passagers » l'illusion d’un voyage le long du chemin de fer transsibérien.

Panneau Exposition Universelle de 1900

Panneau Exposition Universelle de 1900
Source : Paris Musées Collections

 

Pavillon russe à lExposition universelle de 1900
Pavillon russe à l’Exposition Universelle de 1900
Source : baikal-pereprava.ru

Pyasetsky avait réussi à compresser autant que possible l'immense espace de 9288,2 km et à en capturer l’essentiel : les grandes villes alternant avec des villages et des petites gares.
Parmi les temps forts du voyage fixés par l’œil de l’artiste, les « passagers » approchant du Baïkal pouvaient observer la route des brise-glaces à travers le lac. Le fait que le peintre ait choisi ce moment de la vie du lac ne devait rien au hasard. Derrière de charmants paysages se révélait en fait l'un des projets les plus audacieux, voire pharaonique, mis en œuvre dans le cadre de la construction du Transsibérien. Et les exploits des ingénieurs russes ne pouvaient pas manquer d’impressionner les visiteurs de l’Exposition Universelle.

Vues du chemin de fer transsibérien par Pavel Pyasetsky
Panorama « Vues du chemin de fer transsibérien » par de Pavel Pyasetsky
Source : baikal-pereprava.ru

 

Une construction ardue et coûteuse

De fait, le Lac Baïkal s’est très tôt révélé le grand défi de la construction du Transsibérien. A la fin du XIXe siècle, les voies ferrées déjà réalisées de part et d’autre du Lac approchaient ses rives par l'Ouest et l'Est. Mais pour les relier entre elles, il était nécessaire de construire une voie de contournement. La construction de ce tronçon de jonction s’annonçait extrêmement ardue et coûteuse (et de fait, il ne fut achevé 1905). Mais cette difficulté empêchait la mise en service de la ligne ferroviaire principale. L’idée fut alors évoquée de relier les deux branches de la ligne principale à l'aide d'un brise-glace…

>> Envie de découvrir le Baïkal en train ? Le Transsibérien authentique fait étape au lac Baïkal !

Le train sur un bateau : une idée folle !

Faire grimper le train sur un navire, l’idée paraissait folle. Et pourtant, dès l’été 1899, le premier équipage de ce type embarqua pour ce périple baïkalien. Port Baïkal devint le point de départ de la traversée. Les wagons des trains y arrivaient pour être chargés à bord du brise-glace et transportés jusqu’à la rive opposée au port de Tankhoï en été comme en hiver.

Le puissant brise-glace ne put cependant pas résister très longtemps aux conditions météorologiques sibériennes. L'épaisseur de la glace pouvait atteindre 2 mètres ! Après un certain nombre d'incidents, les traversées hivernales furent stoppées. La navigation du train se terminait fin décembre et ne recommençait qu’en avril. Lorsque le lac était immobilisé par de fortes glaces, le transfert des marchandises s'effectuait en traîneaux tirés par des chevaux.

Des rails, de la glace et des chevaux

Mais en 1904, avec le début de guerre russo-japonaise, les choses prirent une autre tournure. Il devenait vital de garantir une liaison continue, pour assurer le transfert des troupes, du matériel militaire et du fret. On ne pouvait pas attendre la fin de l’hiver. Une solution radicale fut mise en place : une voie ferrée fut installée sur la glace ! Les rails furent installés à même la glace du lac pour faire rouler des wagon en traction hippomobile. Des chevaux tirant les voitures reliaient donc sans discontinuer les villes de Port Baïkal et de Tankhoi.

Traversée ferroviaire sur la glace du Lac Baïkal
Traversée ferroviaire sur la glace du lac Baïkal
Source : baikal-pereprava.ru

 A partir de 1905, la voie ferrée actuelle qui contourne le lac fut enfin mise en place. Pour autant, les transferts commerciaux et militaires continuèrent de traverser le lac à bord brise-glace « Baïkal » jusqu’en 1918, année où il fut détruit dans un incendie lors la guerre civile.
De nos jour, l’itinéraire de navigation reliant les ports de Baïkal et de Tankhoi, reste bien sûr la route la plus courte pour traverser le lac Baïkal (42 km). Et le village de Tankhoi accueille un complexe commémoratif dédié à l’incroyable histoire histoire de la traversée du Baïkal par le Transsibérien.

>> Retrouvez tous nos voyages en Russie : Magie du train russe et du Transsibérien

 

Discoverytrains

58, rue de Paradis
75 010 PARIS
Tel: 01 82 83 09 24

Rendez-vous en agence:
Lundi-Mardi
Jeudi-Vendredi
de 10h à 17h

Copyright © 2021 DiscoveryTRAINS | website: Open Source Design