Voyager en train au Vietnam

Traverser le Vietnam en train  du Nord au Sud ? Quelle bonne idée. Les trains vietnamiens offrent de splendides panoramas, longeant la côte de la mer de Chine. Reliez Hanoï et Hô-Chi-Minh-Ville à bord des wagons privatisés de Vietnam Railways ou testez le train de luxe The Vietage au départ de Hoi An.


 

>> Circuit sur demande : nous contacter 

 

Voyages au Vietnam : le train de la Réunification

La carte des trains au Vietnam est facile à lire : c’est un long axe Nord Sud qui relie Hanoï, au Nord, à Hô-Chi-Minh-Ville (Ex-Saïgon) au Sud. Si on veut regarder un peu plus en détail, on trouve encore deux lignes, la route Nord-Ouest reliant Hanoï et Sapa et la route Nord -Est, reliant Hanoï et Lang Son à la frontière chinoise. Mais l’essentiel des voies ferrées nationales se déroule sur les 1730 km qui relient les deux plus grandes cités vietnamiennes, en s’arrêtant au passage dans les principales villes du Vietnam telles que Dong Hoi, Hué, Da Nang, Nha Trang, et Binh Thuan.

Cette ligne transvietnamienne est officiellement appelée Tau Thong Nhat, ce qui signifie « le chemin de fer de la réunification ».  Cette appellation lui a été donnée en 1975, à la fin de la guerre du Vietnam, puisqu’elle permettait de relier les Vietnamiens du Nord et du Sud. De même que le Transsibérien, en Russie, n’est pas un train mais une ligne ferroviaire, de même au Vietnam aucun train ne porte le nom de Chemin de fer de la Réunification.

L’héritage des trains Vietnamiens

L’essentiel du réseau ferré vietnamien a été construit à partir des années 1880, à l’époque où le Vietnam était une colonie française. Le système ferroviaire du pays est donc un héritage de cette période indochinoise. La principale la ligne du pays, Hanoï – Saigon, a été totalement achevée en 1936 après plus de 30 ans de travaux.

Très endommagée par la guerre à partir de 1945 et coupée en 1954 du fait de la division du pays entre Nord et Sud, ette ligne qui permet de voyager en train au Vietnam du Nord au Sud n'a été remise en service qu'après la réunification en 1976. Malheureusement depuis cette époque déjà lointaine, les infrastructures n’ont n’a pas été profondément revues et le réseau souffre aujourd’hui d’une relative vétusté.

Les trains restent sûrs et efficaces. Mais la vitesse des rames est très limitée, entre 40 et 50 km par heure (pour comparaison, un TGV roule en moyenne à… 284 km par heure). Si bien que le voyage en train direct entre Ho Chi Minh Ville et Hanoï, sur 1725 km prend près de 37 heures.

Les plus beaux panoramas du Vietnam

Les trains vietnamiens sont lents. La bonne nouvelle, c’est que vous ne serez pas dérangés par la vitesse pour prendre des photos ! En Suisse, le train des Glaciers qui roule en moyenne à 36 km/h, soit encore moins vite, a fait de cette lenteur un argument de vente avec le slogan : "l'express le plus lent du monde" et valorisé précisément la prise de photo à bord !

Voyager en train au Vietnam est en effet l’occasion de voir des paysages splendides. Le train suit principalement les côtes, offrant des vues exotiques et charmantes, bien loin de la monotonie des autoroutes vietnamiennes de plus en plus modernes.
Votre train et vous prenez votre temps : vous découvrez des baies, des montagnes, des forêts… avec de magnifiques vues sur la mer de Chine. L’option ferroviaire est parfaite pour profiter des plus beaux panoramas du Vietnam. Lors des arrêts dans les gares de province, vous pouvez assister à la vie quotidienne du monde ferroviaire, avec les vendeurs ambulants…

Les trains vietnamiens sont-ils confortables ?

Le confort à bord des trains vietnamiens dépend d’abord, du type de billet que vous avez choisi. Il existe 4 catégories de billets de train au Vietnam avec d’un côté les sièges de l’autre les couchettes.

  • Pour les sièges, vous avez le choix entre des compartiments à sièges durs (qui ressemblent à des bancs de parc en bois) et d’autres à sièges dits mous ou matelassés, qui sont plus proches des sièges d’avion. Les compartiments les moins chers (sièges durs) sont rarement ventilés ou climatisés.

  • Pour les couchettes : dans les trains de nuit, vous retrouvez la même logique pour les couchettes que pour les sièges : d’un côté les lits durs, de l’autre les lits mous ou moelleux.
    Les compartiments à lits durs sont équipés de 6 banquettes qu’il est difficile de qualifier de « confortables » dans la mesure où elles ne sont pas même recouvertes d’un matelas. Par ailleurs, ces compartiments comptent 6 couchages et n’ont pas de porte. Si vous devez voyager de nuit dans cet espace exigu, veillez à choisir une couchette du bas, qui dispose de plus d’espace et se trouve moins proche de l’air conditionné parfois très froid.
    Les compartiments à lits moelleux, qu’on peut qualifier de première classe, sont plus recommandables. Ils sont recouverts d’un petit matelas, équipé d’un oreiller et d’une couverture légère. Il ne comptent que 4 couchettes. Pour ce qui est de leur confort, tout va dépendre de l’opérateur qui les gère.

Vietnam Railways : de jour, mais pas de nuit

Lors de votre voyage en train au Vietnam, vous garderez à l’esprit que vous vous déplacez dans un Etat communiste. La compagnie ferroviaire nationale, la Vietnam Railways System (VRS), est une compagnie étatique qui détient le monopole sur tous les itinéraires ferroviaires et sur tous les trains. Pour autant, certains wagons sont loués par des compagnies privées vietnamiennes qui aménagent leurs compartiments comme bon leur semble, avec leurs propres règles et leur personnel. Ces compartiments "privatisés" se révèlent en moyenne nettement plus confortables - et plus chers - que les autres.

Pour les trajets de jour, voyager en train public au Vietnam est une option très intéressante. Pour rejoindre la ville de Ninh Binh, par exemple, qualifiée de « baie d’Halong terrestre », le trajet en train ne dure que 2 heures. Le train ordinaire est tout à fait adapté.

En revanche, pour ce qui concerne les itinéraires en trains de nuit, par exemple si vous voulez rejoindre la ville impériale de Hué au départ d’Hanoi (14 heures de voyage) il faut admettre que le transport public vietnamien a mauvaise réputation. Même en 1ère classe. Non pas pour des raisons de sécurité ni même vraiment de confort, mais pour des questions de propreté.

Si vous lancez une rapide recherche sur les sites d’avis de voyageurs, vous ne tarderez pas à découvrir des témoignages édifiants sur la situation des trains-couchettes publics. Même s’il peut y avoir de bonnes surprises, les trains publics vietnamiens sont généralement très loin des standards de voyage à bord des trains européens ou japonais, par exemple. Il n’est pas rare d’y trouver des cafards, voire des souris. Et il arrive régulièrement que les draps ne soient pas changés au cours de l’itinéraire, même quand des voyageurs différents se succèdent. Les toilettes sont souvent sales ou en panne...

Train de nuit : choisir les voitures privées

Pour vos circuits en train de nuit vietnamien, Discovery Train ne vous proposera pas de voyager de nuit à bord des trains public, mais privilégiera toujours les opérateurs privés. Ceux-ci sont nombreux aujourd’hui. Les compagnies les plus connues sont Livitrans et Violette, mais aussi l’Orient Express, Lotus ou Victoria
Tous les compartiments privés sont bien sûr équipés de « couchettes molles ». En général, ces voitures privées proposent en outre le service de steward et de la nourriture.

Sur certains itinéraires intéressant pour les visiteurs étrangers, comme sur le tronçon Hanoï Sapa qui permet de gagner en train de nuit la jolie ville de Sapa puis de partir à la rencontre des tribus locales accueillantes du Nord, certains trains sont presque entièrement privatisés. Ainsi le SP3 et le SP4 se compose de voitures Sapaly, Chapa, Laman, et Victoria Express… qui accueillent quarante passagers dans des cabines adaptées, avec un bar et un restaurant.

Attention cependant : il ne faut pas penser que la privatisation des voitures les transforme automatiquement en trains de luxe ! Certaines compagnies privées proposent un service à peine supérieur à ce qu’on trouve dans la partie publique du train quand d’autres garantissent un niveau tout à fait acceptable pour apprécier son voyage en train de nuit. Les experts de Discovery Trains vous aidreront à faire le bon choix.

 The Vietage, nostalgie indochinoise

Si vous rêvez de voyager en train de luxe au Vietnam sans doute choisirez vous de tester le train privé The Vietage. Depuis 2020, ce « train spécial » - en réalité un wagon privé attaché à un train public - relie la ville de Hoi An et la petite station balnéaire de Quy Nhon, au centre du pays.
Il a été initialement mis en place par la chaîne hôtelière Anantara qui possède un complexe à Hoi An et deux autres à Quy Nhon, en tant que service de transfert de charme à la disposition de ses clients désireux de passer d’un établissement à l’autre. Par chance, le Vietage est également ouvert aux voyageurs non-résidents.

Chaque matin, ce train de luxe touristique part donc de la gare de Da Nang (Hoi An) et chaque soir il quitte la gare de Dieu Tri (Quy Nhon) pour revenir à son point de départ vers minuit, au terme de deux fois 318 kilomètres parcourus en deux fois 6 heures. A son bord, seulement 12 passagers sont répartis dans 6 cabines et avec un accès à un restaurant gastronomique et à des toilettes privées

Le Vietage est décoré dans un style sobre et élégant, qu’on pourrait qualifier de colonial ou indochinois (officiellement décrit comme une décoration « d’époque », sans préciser laquelle). Planchers et cloisons de bois clair, sièges jaunes, paravents en rotin semi occultant, bar en marbre blanc….

On déguste à bord un repas gastronomique de cuisine vietnamienne aux influences française : le repas est inclus, et le choix de menu est fait au moment de la réservation. Un massage spa de 30 minutes est aussi compris et pratiqué dans une cabine dédiée.

Pour ce qui concerne l’itinéraire de ce train : Hoi An, la ville de départ du train, est particulièrement intéressante. Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, elle déroule ses ruelles charmantes sur les rives de la rivière Thu bond. A l’autre bout de l’itinéraire, Quy Nhon est connue pour ses criques tranquilles et ses parcs. Entre les deux, le train fait de petits arrêts.

3 anecdotes sur les trains au Vietnam

Pour finir, voici 3 infos amusantes. Elles ne vous seront pas forcément indispensables si vous envisagez de voyager en train au Vietnam. Mais vous aurez peut-être plaisir à les lire :

1 - La Gare de Deauville au cœur du Vietnam

Il existe au Vietnam une jolie gare que l’on présente comme la soeur de la gare de Deauville : la gare de Dalat. Ceux qui connaissent la gare de Trouville-Deauville reconnaitront (peut-être) en effet sa façade à trois pointes, comme trois petits pignons de chalets accolés. C'est un clin d’œil des architectes français qui la conçurent en 1932.

 2 – La stupéfiante rue du train à Hanoï

L’une des curiosités les plus prisées de Hanoï est la rue du train. Dans cette ruelle de 4 ou 5 mètres de large où se faufile une voie ferrée, un véritable train avec locomotives et wagons circule plusieurs fois par jour. Quand le train approche, les habitants se retirent. Le monstre de fer frôle les échoppes et les maisons blotties de chaque côté de la voie. Mais dès qu'il a disparu, la vie reprend son court : qui prend son repas, qui étend son linge ou regarde jouer ses enfants... Un spectacle stupéfiant pour les visiteurs étrangers.

3 – Le plus long voyage en train vous mène au Vietnam

Le plus long voyage en train (théoriquement) possible au monde dure 11 jours et se déroule sur près de 19 000 km et se termine (ou commence !) au Vietnam. Il démarre (ou finit) à Porto, au Portugal. Il passe ensuite en France par la côte basque et Paris, rejoint l’Allemagne, traverse la Pologne, gagne la Russie, se poursuit en Chine, arrive finalement au Vietnam, d'abord à Hanoï puis à Ho-Chi-Minh-Ville, véritable bout du monde ferroviaire. 

 

Source notable : https://authentikvietnam.com/

Discoverytrains

58, rue de Paradis
75 010 PARIS
Tel: 01 82 83 09 24

Rendez-vous en agence:
Lundi-Mardi
Jeudi-Vendredi
de 10h à 17h

Copyright © 2021 DiscoveryTRAINS | website: Open Source Design