• Accueil
  • Blog
  • Sur les traces de l'Orient-Express : Paris - Istanbul en train régulier

Sur les traces de l'Orient-Express : Paris - Istanbul en train régulier

samedi 5 novembre 2022 | Train Orient-Express | Voyage en train en Europe

A son lancement en 1883, l’Orient-Express reliait Paris à Istanbul. Comment reproduire ce trajet mythique en train régulier. En train de nuit ? Par Bucarest ou Sofia ? Discovery Trains ouvre la voie.

L'itinéraire du train Orient-Express a changé bien des fois. Entre sa création en 1883 et la fin de son exploitation en 1977, de nombreux trajets ont été testés et de nombreuses lignes parallèles ont été exploitées. Mais si on se penche sur la première carte de l’itinéraire de l’Orient-Express original, celui qui a circulé à partir de son lancement par Georges Nagelmackers jusqu’à la Première Guerre mondiale, sa ligne (bleue ci-dessous) est assez claire.

Trajet Orient-Express 1883-1915 © Wagons-Lits DiffusionTrajet Orient-Express 1883-1915 © Wagons-Lits Diffusion

Comme on peut le voir sur cette carte, l’itinéraire emprunté par les différentes variantes du train mythique au départ de Paris dans la première période de son histoire est unique jusqu’à Budapest. Après Strasbourg, il passe par l'Allemagne (Stuttgart, Munich) puis l'Autriche (Salzbourg, Vienne), prévoit un arrêt à Bratislava (Slovaquie) avant de rejoindre Budapest.

Palais de Shonnebrunn à ViennePalais de Shönbrunn à Vienne

A partir de la capitale de la Hongrie, deux routes se s’ouvrent pour rejoindre Istanbul : l’une passe par la Roumanie (Bucarest) et prévoit de prendre le bateau jusqu’à la Turquie, l’autre par la Serbie (Belgrade) et la Bulgarie (Sofia). 

Les étapes de l'Orient-Express pour rejoindre Istanbul 

Aujourd'hui, de plus en plus de voyageurs envisagent de vivre à leur manière l'aventure de l'Orient-Express. Soit parce qu'ils préfèrent les voyages en train en toute autonomie, soit parce qu'ils souhaitent rester dans le cadre d'un budget raisonnable (et qu'ils savent qu'un voyage en train de luxe pas cher n'existe pas vraiment !), ces voyageurs ne cherchent pas à embarquer à bord des trains de prestige héritiers de l'Orient-Express originel, comme le Golden Eagle ou le Venice-Simplon-Orient Express entre Paris et Istanbul.

Au contraire, ils choisissent de voyager à bord de trains réguliers, tout en reproduisant l'itinéraire européen original du train mythique. Ils ont donc toute lattitude pour fixer eux-mêmes leur trajet et arbitrer entre les étapes possibles. Dès lors comment rejoindre Istanbul ? En passant par Bucarest ? En passant par Sofia ?

Paul Barboosa, jeune instagrameur et créateur de vidéos s'est lancé dans un grand voyage en train de trois semaines sur les rails légendaires de l'Orient-Express. Sur sa page Instagram (@paulbarboosa), il raconte ce circuit Paris - Istanbul qu'il présente comme « la plus grande expérience de toute sa vie ».

                           Le plus gros voyage de ma vie - Paul Barboosa, jeune instagrameur sur les rails de l'Orient-Express     Traverser l'Europe en train tout seul      Voyage en train - Paul Barboosa, jeune instagrameur sur les rails de l'Orient-Express

@Paul Barboosa, jeune instagrameur sur les rails de l'Orient-Express

Il a choisi un itinéraire reliant Istanbul par Sofia et témoigne. Après avoir embarqué à Paris gare de l'Est, il se réveille à Munich ou « tout est grandiose ». A Vienne, il visite Schönbrunn « un château monstrueux ». A Budapest, il multiplie les visites culturelles (« En une semaine, j’ai l’impression d’avoir grandi d’une année ») et Il teste les thermes « un jacuzzi géant qui permet de se baigner au cœur de l’architecture ».

Les bains de BudapestLes bains de Budapest

Bien choisir ses trains de nuits  

Son voyage en train de nuit entre Budapest et Bucarest lui semble une épreuve (Il a opté pour un compartiment-couchette, un peu rude. Le wagon-lit, réservé dans notre circuit « Rails de Légende » aurait été plus confortable !), mais il enchaîne quelques jours plus tard avec un Bucarest - Sofia de jour, qui lui offre 10h pour réfléchir au sens de la vie. Sofia verte et charmante est aussi une agréable surprise.

Palais des Arts de SofiaPalais des Arts à Sofia

Après trois semaines de voyage, il arrive enfin à Istanbul : « Ici, je me sens totalement dépaysé. C’est sûrement ma ville préférée ». Puis il prend le bateau : « Je vais aller en Asie. J’y suis dans 10 minutes. Je vais te montrer ». Et enfin « Là, je mange un sandwich en Asie ». Il faut dire que le voyage de Paul jusqu’à Istanbul est ponctué de pauses locales : schnitzel en Allemagne, sachertorte en Autriche, goulasch en Hongrie, un covrig aux cerises en Roumanie.

Dans un autre genre, le journaliste du Figaro Jean-Marc de Jaeger a lui aussi testé l'itinéraire du train Orient-Express Paris-Istanbul. Il voyageait dans le cadre de la préparation d'un article sur les 140 ans de ce train mythique (le 5 juin prochain) et a expérimenté les deux trajets en train de nuit : Bucarest (Roumanie) - Istanbul et Istanbul - Sofia (Bulgarie). Il témoigne : « Le train de nuit Bucarest – Istanbul est propre, mais c’est un train-couchette à 4 places, sans compartiment privatisable et sans douche ».

Kapitule Jean Marc de JaegerArrêt du train à Kapitule, frontière turcque dans la nuit © Jean-Marc de Jaeger

Le passage de la frontière turque, une aventure

Le passage de la frontière Roumanie-Turquie est une étape marquante de son périple. « En pleine nuit, tout le monde sort du train pour faire tamponner son passeport. Rien à voir avec le passage de la frontière de nuit entre la Hongrie et la Roumanie : là, les douaniers étaient montés à bord du train et avaient récupéré eux-mêmes les passeports pour les contrôler. En Turquie, au poste de Kapitule, on doit franchir la frontière à pied ».

Sur l'itinéraire retour de son voyage, Jean-Marc de Jaeger a testé cette fois le train de nuit dans le sens Istanbul - Sofia : « Ce train est plus confortable. Il propose des compartiments 1 ou 2 personnes, avec un lavabo dans la cabine et une douche commune dans la voiture. Le compartiment est bien insonorisé ».

Train de nuit Istanbul Sofia Jean Marc de JaegerTrain de nuit Istanbul - Sofia et compartiment privatif © Jean-Marc de Jaeger

Certaines réservations en ligne impossibles

Un obstacle sur son itinéraire ? Le journaliste du Figaro rapporte qu'il a été confronté à une situation un peu inconfortable : il n'a pas pu faire la réservation en ligne de ses trains de nuit en direction et au départ d'Istanbul. Ce sont des billets « papiers », ne sont pas vendus sur Internet mais disponibles uniquement dans les gares : « J'ai dû faire la queue aux guichets pour acheter mes billets Bucarest / Istanbul et Istanbul / Sofia, en courant le risque que le train soit complet ou que seules les moins bonnes places restent disponibles ».

Si vous aussi, vous rêvez de partir sur les traces de l'Orient-Express, vous apprécierez sans doute notre circuit « Paris - Istanbul : Rails de Légende ». Il respecte au maximum l'itinéraire du train Orient-Express, en prenant en compte les réalités actuelles de la circulation ferroviaire et de l'intérêt touristique des villes traversées. 

Istanbul Jean Marc de JaegerIstanbul © Jean-Marc de Jaeger

L'équipe de production de Discovery Trains a choisi un itinéraire Paris > Munich > Vienne > Budapest > Bucarest > Sofia > Istanbul, incluant deux tronçons en train de nuit, entre Budapest et Bucarest (16h) et Sofia - Istanbul (11h). A noter que notre circuit train + hôtel inclut absolument tous les billets. Y compris les billets de train Sofia - Istanbul non disponibles en ligne.

>> Rails de Légende, sur les Traces de l'Orient Express : à partir de 2 263 €



train orient express itinéraire (ref.)

Discoverytrains

58, rue de Paradis
75 010 PARIS
Tel: 01 82 83 09 24

Rendez-vous en agence:
Lundi-Vendredi
De 10h à 17h

Copyright © 2021 DiscoveryTRAINS | website: Open Source Design