• Accueil
  • Blog
  • Le train vs les Rocheuses, histoire du Canada

Le train vs les Rocheuses, histoire du Canada

dimanche 30 octobre 2022 | Train au Canada | Exploit technique

Le saviez-vous ? Si le Canada a aujourd’hui la forme qu’on lui connait, c’est grâce à son train ! En traversant les puissantes montagnes Rocheuses, le transcontinental a convaincu les colonies de l’Ouest de rejoindre la Confédération.

Canada - Premiers trains à travers les RocheusesPremiers trains à travers les Rocheuses

On peut les appeler les « Rocheuses Canadiennes », pour les distinguer de la partie américaine du même massif. Les Canadiens les appellent les Rocky Mountains voire tout simplement les Rockies. Cette chaine de montagne longue de 1200 km commence à la frontière des Etats-Unis, remonte au Nord jusqu’au Yukon et constitue aujourd’hui une frontière naturelle entre deux provinces du Canada : la Colombie Britannique et l’Alberta. Il y a 150 ans, le rôle de frontière des Rocheuses était nettement plus important puisqu’elles formaient une frontière entre la Colombie Britannique et… le Canada lui-même.

La Colombie Britannique isolée par les Rocheuses

Le Canada existait en effet déjà depuis 1867, date à laquelle les territoires de l’Est, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle Ecosse et le Canada-Unis (Quebec + Ontario) s’étaient rassemblés en Etat Fédéral. Trois ans plus tard, ce jeune Canada avait acquis les immenses « Territoires du Nord-Ouest » qui englobaient l’actuelle Alberta.

Mais la Colombie Britannique, complètement à l’Ouest du continent et bordant l’océan Pacifique ne s’était pas encore décidé à rejoindre le « Dominion ». Isolée du reste du pays par la barrière naturelle des Rocheuses, son adhésion au projet canadien n’était pas si évidente. Le territoire pouvait tout aussi bien se tourner vers son voisin du Sud, les Etats-Unis, qui n’était pas contre une extension de leur frontière au Nord.

Canada avant 1871Carte du Canada avant que la Colombie Britannique ne rejoigne la Confédération

Le train à l’assaut des Rocheuses

C’est finalement le train qui convainquit les autorités de la Colombie Britannique de participer à l’aventure commune canadienne. La province du Pacifique accepta de rejoindre la confédération en 1871 à la condition expresse que le chemin de fer transcontinental la relierait aux provinces de l’Est dans les dix ans à venir.

Ouvriers chinois du Canadien PacificOuvriers chinois du Canadien Pacifique

En 1881, la compagnie du chemin de fer du Canadien Pacifique (CFCP) fut donc fondée pour relier comme promis la Colombie-Britannique aux provinces de l'Est. Evidemment la principale difficulté fut la traversée en train des Rocheuses : la ligne ferroviaire devait  passer par des cols de montagne, franchir des rivières rapides et contourner des chutes d'eau vertigineuses. Devant les obstacles, le tracé originel dû être modifié. La construction de la ligne fut ralentie. On fit venir d’Europe et surtout de Chine des milliers de chômeurs qui travaillèrent dans des conditions terriblement difficiles.

Le train colonne vertébrale du Canada

Pose du dernier rail en Colombie Britannique © Musée McCordLe dernier crampon (clou) du train transcontinental est planté le 7 novembre 1885

En novembre 1885, les Rocheuses furent définitivement vaincues et le dernier rail fut posé en Colombie Britannique. En 1888, pour la première fois un train traversa la totalité du continent, de la côte Est à la côte Ouest. La voie ferrée pleinement opérationnelle allait peu à peu devenir la colonne vertébrale de la confédération, donnant un sens à l’unité entre des provinces qui n’avaient en définitive que peu de points communs. Sur la côte Ouest, le terminal côté Pacifique était un village qu’on appelait Vancouver…

 

 

 

train rocheuses canada (ref.)

Discoverytrains

58, rue de Paradis
75 010 PARIS
Tel: 01 82 83 09 24

Rendez-vous en agence:
Lundi-Vendredi
De 10h à 17h

Copyright © 2021 DiscoveryTRAINS | website: Open Source Design