5 raisons de visiter Bath (en train)

jeudi 30 juin 2022 | Voyage en train en Angleterre | Voyage en train en Europe

Bath en train, c’est facile. Le trajet est direct depuis la gare London Paddington et il ne prend qu’une heure et demi. Discovery Trains vous donne 5 bonnes raisons de découvrir cette adorable ville anglaise à 180 km à l’Ouest de Londres.

Visit Bath jardinVille de Bath © Visit Bath 

1 - Les bains de Sulis : l’histoire à 46°C

Même la gare s’appelle « Bath Spa » ! Difficile d’être plus explicite. Comme son nom l’indique, Bath est donc la ville des bains. Elle a été fondée au Ier siècle après J.-C. par les Romains, grands amateurs d’ablutions et très intéressés par ses sources d’eaux chaudes naturelles. Ils l’ont nommée Aquae Sulis, les « eaux de Sulis » du nom d’une déesse celte opportunément rebaptisée Sulis Minerva.
Presque 2000 ans plus tard, le site de Bath compte parmi les plus célèbres vestiges de l’époque romaine au nord des Alpes et ses bains antiques sont les mieux conservés d’Europe : aujourd’hui encore, vous pouvez regarder le Grand Bain, fumer dans les brumes des inter-saisons anglaises et éprouver la chaleur (46 °C !) de ses eaux tout droit sorties des entrailles de la terre tout comme le faisaient avant vous les ancêtres des Italiens.

Si vous voulez poussez plus loin l’expérience et vous baigner dans ces eaux, c’est possible. Il faudra quitter le site antique et gagner, quelques pas plus loin, le Thermae Bath Spa qui a pris le relai. Ouvert en 2006, ce centre thermal moderne sur plusieurs étages est aujourd’hui très apprécié. Dans son bâtiment contemporain baptisé « le Cube de Glace », vous pourrez expérimenter les bains de vapeur, le shiatsu… ou profiter de sa piscine extérieure sur le toit, offrant une vue imprenable sur la cathédrale. Le Thermae Bath Spa est le seul spa de Grande-Bretagne alimenté par une source d’eau naturelle. Et c’est une raison supplémentaire de profiter d'un voyage en Angleterre pour passer du temps dans la ville historique de « Bath ».

Visit Bath bains romains

Les bains romains © Visit Bath

 

2 – Le XVIIIe siècle britannique en grande « pump »

Depuis 1987, la ville de Bath a été classée par l’Unesco. Et la présence des thermes romains n’est pas le seul élément historique pris en compte.  Les experts ont aussi salué son patrimoine géorgien. C’est-à-dire la beauté et l’état de conservation des bâtiments néoclassiques érigés sous le règne des rois anglais George I, II et III.

Au XVIIIe siècle en effet, une élégante ville d’eau s’est développée autour du complexe romain. Les cures thermales à la mode attiraient l’aristocratie britannique et les visiteurs avaient besoin de logements. Les architectes John Wood l’Ancien et son fils John Wood le Jeune conçurent de nouveaux quartiers dans le style néo-palladien en vogue.
Les rues géométriques et régulières, les places aux façades identiques dégagent encore aujourd’hui une impression de grandiose, renforcée par un décor classique et par la qualité de la pierre de Bath, de couleur or-crème, utilisée par les bâtisseurs.
Au nord de la ville, vous admirerez ainsi le Circus, un ensemble résidentiel formé par trois bâtiments en arc de cercle et inspiré par le Colisée de Rome, mais également par le site voisin de Stonehenge. Non loin, le Croissant Royal (Royal Crescent), l’esplanade la plus connue de Bath dont la splendide façade en courbe semée de colonnes ioniques réunit trente maisons et fait face à un grand parc.

L’atmosphère aristocratique qui régnait à Bath au XVIIIe et XIXe siècle a laissé des traces dans la culture. C’est dans cette ville que l’écrivaine Jane Austen situe plusieurs de ses romans. C’est aussi dans cette ville que se déroule la populaire série de Netflix la Chronique des Bridgeton. On imagine très bien en s’y promenant ces dames en mousseline déambuler dans les parcs. On se représente aussi facilement ces messieurs déguster un afternoon tea dans le cadre raffiné du Pump Room. Ce restaurant néoclassique existe toujours. Vous pouvez vous y servir un verre à la « pump », une fontaine historique qui s’alimente à la source. Attention : c’est de l’eau chaude. Et thermale.

VB Blog Body Royal Crescent Sunset Visitbath

The Royal Crescent © Visit Bath

3 - Pulteney Bridge, l’autre Rialto

Les villes les plus charmantes sont souvent traversées par des cours d’eaux. Et les plus charmantes des villes traversées par des cours d’eaux ont de jolis ponts. C’est bien le cas de Bath, reliée à la mer par la rivière Avon, où l’on trouve notamment le Pulteney Bridge. Vous reconnaitrez ce pont exceptionnel sur presque toutes les cartes postales de la ville. Car le Pulteney Bridge, construit en 1770 a une particularité rare : on trouve des maisons et des boutiques sur chacun de ses deux côtés.

Au Moyen-âge, la construction de tels « ponts lotis » était courante. Ainsi à Paris, jusqu’à la fin du XVIe siècle, on en trouvait plusieurs comme le pont au Change. Au XVIIIe siècle, à l’époque où le pont de Bath fut construit, ce n’était plus vraiment la mode. Mais tout comme les architectes du Circus ont rendu hommage à Rome et à son Colisée, l’architecte néoclassique Robert Adams se remémorant sans doute ses voyages en Italie choisit de s’inspirer du célèbre Ponte Vecchio de Florence et du Pont du Rialto à Venise.

Aujourd’hui le pont de Pulteney est l’un des derniers ponts bâtis en Europe. Sur ses côtés, vous trouverez des antiquaires, des fleuristes, des disquaires… vous pourrez bien sûr y prendre un petit café, en profitant des vues bucoliques des bateaux navigant le long de l’Avon.


4 - La voûte en éventail de l’abbaye de Bath

Toute proche du quartier des bains, l’abbaye Saint Pierre de Bath est une ancienne église normande dont l’aspect actuel remonte au XVIe siècle. A cette époque, la Grande-Bretagne bâtissait ses édifices prestigieux dans le style gothique perpendiculaire, qui doit son nom à sa prédilection pour les lignes verticales.

En observant l’abbaye, on retrouvera tous les signes extérieurs propres au gothique en général : arcs-boutants, pinacles, arcs brisés… Mais on admirera tout particulièrement dans le chœur et les transepts une magnifique voûte en éventail du XVIe, rénovée et reproduite dans la nef au XIXe siècle.

La voûte en éventail a ceci de particulier que ses nervures ont toutes la même courbe et sont équidistantes ce qui lui donne de fait l’aspect d’un éventail. C’est un élément décoratif splendide et très fortement associé à l’Angleterre. Ne manquez pas de venir jeter un œil à celle de l’abbaye de Bath.

Cathédrale de Bath

Cathédrale de Bath © Discovery Trains

5 - Le tea time selon la française Sally Lunn

L’une des plus célèbres habitantes de Bath est une française. Protestante chassée de France par les persécutions contre les huguenots, elle débarqua à Bath en 1680 et trouva du travail dans une boulangerie. Elle s’appelait Solange Luyon mais les Anglais gênés par les diphtongues la rebaptisèrent Sally Lunn. Solange se mit à confectionner un gâteau qu’elle connaissait bien : une petite brioche ronde aux raisins. Le succès fut immédiat. Le petit pain doré et moelleux de Solange, devint le « Sally Lunn's Bun », aujourd’hui connu dans le monde entier.

Si vous voulez voir la maison où Solange la résiliente travaillait, c’est possible. Située à 2 minutes à pied des bains romains, sa visite est doublement intéressante puisqu’il s’agit aussi de la plus vieille demeure de Bath, construite en 1482. Vous pourrez découvrir le musée du sous-sol qui conserve sa cuisine géorgienne d’époque et bien entendu, vous ne manquerez pas ensuite d’aller déguster un thé, accompagné de Sally Lunn’s Bun. Coupé en deux, tartiné de confiture de fraise et de crème épaisse, c’est une excellente option pour accompagner votre inévitable afternoon tea. Pour ceux qui souhaiteraient plonger plus avant dans cette grande tradition britannique, il est aussi possible de pousser jusqu’au Regency Tea Room, une autre institution de Bath où vous pourrez déguster près de 15 variétés de thé, servies par du personnel en costume d’époque…

Sally Lunns house

Sally Lunn's bunn © Sally Lunn's historic eating house

Notre nouveau voyage en train en Angleterre passant par Bath est désormais disponible !

Discoverytrains

58, rue de Paradis
75 010 PARIS
Tel: 01 82 83 09 24

Rendez-vous en agence:
Lundi-Mardi
Jeudi-Vendredi
de 10h à 17h

Copyright © 2021 DiscoveryTRAINS | website: Open Source Design